Les secrets du baby-foot

Les baby-foot René Pierre:

Dès son origine, René Pierre va concevoir des baby-foot alliant qualité de jeu, robustesse, et facilité d’entretien.

Des atouts qui vont accélérer le succès de la marque aussi bien auprès des joueurs que des patrons de café. Cette renommée va très vite dépasser les frontières des cafés puisque René Pierre va s'ouvrir au marché des particuliers. 

Les barres télescopiques sont en aciers  pour une rigidité optimale, tandis que les joueurs sont vissés sur la barre. Un traitement sur mesure qui les rend tout simplement indéréglables et incassables. Qui dit solidité des joueurs dit aussi puissance et précision du tir.

La surface de jeu est recouverte de linoléum, seule matière capable de procurer ce qu’il faut de résistance à la balle pour un jeu rapide et efficace. De même, René Pierre a développé un système de palier extérieur et bagues auto-lubrifiées qui permettent une glisse optimale des barres et un contrôle de la balle souple et précis. Quant aux vrais aficionados, ils pourront choisir entre poignées rondes ou longues. Autre particularité, l’effet sonore donné à la gamelle, grâce aux fonds de but métalliques, ajoutera un peu plus d’embarras au gardien adverse. Autant d’attentions particulièrement appréciées des amateurs.

Avoir un baby-foot chez soi:

Loin du stéréotype des baby-foot classiques de café, le baby-foot est désormais un objet de décoration des plus prisés. Qui n’a jamais rêvé d’avoir un baby-foot chez soi pour se remémorer les moments passés entre amis dans les cafés ? En pleine période où le vintage revient en force, les authentiques baby-foot de café viennent à point nommé s’intégrer dans les intérieurs les plus cosys.

Le baby-foot a su trouver sa place dans un environnement dans lequel il n’était auparavant pas destiné. En effet,  les baby-foot étaient relégués dans les garages ou les salles de jeux.

Désormais, c’est avec fierté qu’on l’expose dans les salons ou les pièces à vivres. René Pierre est le précurseur de la fabrication de baby-foot design et dans l'air du temps, mais toujours de qualité!

La gamme baby-foot Color en est le symbole. Avec des couleurs en plein dans la tendance du meuble comme le jaune, orange, gris ou Wengé, ces baby-foot sauront apporter de la lumière et du fun dans votre pièce de vie. Pour les intérieurs plus sobres, le baby-foot Match noir ou blanc laqué apportera élégance.
En plus de cela, les baby-foot ne sont désormais plus placés uniquement dans les intérieurs mais aussi dans les extérieurs. En effet, ambition portée par René Pierre, le baby-foot d’extérieur fut un véritable défi à relever pour les équipes René Pierre. Le modèle Tahiti, résistant parfaitement à tous les aléas climatiques, se dote également d’un aspect esthétique des plus raffinés et des plus recherchés.

Que l’on recherche un baby-foot traditionnel ou un baby-foot moderne, il y en aura pour tout les goûts. Bien entendu, ce meuble suscitera l’émerveillement de tous et sera un véritable plus pour votre intérieur c’est chez vous que tous vos amis voudront désormais aller diner! 

Histoire du baby-foot:


Les origines précises du baby-foot restent floues et comme toute invention, plusieurs pays la revendiquent, en particulier deux. L’hypothèse la plus vraisemblable est que le baby-foot base sa paternité sur notre beau pays, la France ! En effet, Lucien Rosengart aurait été l’inventeur du baby-foot dans les années 1880-1890. Il aurait voulu construire pour ses enfants un jeu pour leur permettre de jouer en hiver ou les jours de mauvais temps.

Mais parallèlement, en suisse, un monsieur nommé Knicker aurait lui aussi inventé et commercialisé ses baby-foot dans les pays de l’Europe de l’est.
D’autres hypothèses indiquent qu’un poète espagnol l’aurait breveté, Alejandro Finisterre en 1937, ou que le baby-foot aurait été inventé par l’armée pour rééduquer les soldats blessés. La Belgique, avec  Gustave Staav, indique qu’elle aurait été la première à avoir pensé à ce jeu. 
La dernière piste voudrait que ce soit les anglais de part un brevet déposé. On accorde ainsi à l’anglais Thorton la table de baby-foot telle qu’on l’a connait aujourd’hui qu’il breveta en 1923. Ce dernier l’a imaginée à la suite d’un match de football auquel il avait assisté dans la ville de Tottenham. Si la naissance du baby-foot reste vague, le principe du jeu quant à lui est vite appréhendé : mettre plus de buts à l’adversaire que l’on en prend afin de gagner la partie.

C’est à la France qu’on accorde des innovations majeures sur le baby-foot comme les barres télescopiques par exemple. Les

barres sortantes, à l’origine, furent interdites à cause d’accidents sur de jeunes enfants. Malheureusement le baby-foot ne connait pas immédiatement un succès grandissant, notamment aux Etats-Unis.
Il faudra attendre le retour des soldats américains sur leur terre d’origine pour que le baby-foot puisse commencer son rayonnement mondial. 

C’est dans les années 70 que plus de 2 millions de soldats américains reviennent chez eux avec ce loisir ancré dans leur esprit. Le nom du baby-foot aux Etats-Unis : foosball. Ils le font partager au plus grand nombre et s’adonnent à celui-ci en famille ou entre amis, pour dynamiser les liens de retrouvailles. L’heure est à la convivialité et au partage. 
Le cas de la France est particulier, le baby-foot a tout de suite suscité un engouement. L’âge d’or du baby-foot français se matérialise dans les années 70, imaginez un peu : dans les bars, 7 jours sur 7, les habitués ou encore les vacanciers de passage s’amusent à revivre les matchs marquants ou les rivalités entre villes.
L’essor du marché des particuliers, notamment grâce à René Pierre qui en fut le précurseur, a permis à un grand nombre de foyer de s’offrir des baby-foot pour un budget peu onéreux.